mercredi, 28 juin 2017

La position en inactivité

La langue est souvent au repos, sauf pour avaler la salive près de 2000 fois par jour. L'impact de la position de la langue au repos est important. Des études ont montré que la langue au repos exerce en permanence une force de quelque gramme sur son environnement. 

Aussi incroyable que cela puisse paraître, cette force appliquée est suffisante pour perturber la croissance des dents et déformer les os qui les portent. Une bonne position de la langue en inactivité est donc essentielle.

La langue est dans une bonne position quand les dents sont serrées et sa pointe se situe juste au-dessus des incisives. Les contours de la langue se placent au pourtour du palais le long des molaires. Le centre de la langue est plat et souple. Lorsque la langue se plaque à l’arrière contre le palais, elle bouche le pharynx. Cette position est importante au moment de la déglutition, et uniquement à ce moment là. Quand la langue est trop basse, elle ne façonne pas le palais en largeur. Le palais est étroit, le visage et les maxillaires sont étroits, les dents n’ont pas de place.

LangueNONUne mauvaise position de la langue

LangueOKUne bonne position de la langue

Conséquences d'une mauvaise position au repos

  • La langue est en position basse et le bord est en appui sur les incisives inférieures. Un positionnement qui peut entraîner une croissance des dents inférieures vers l’avant et/ou une mâchoire inférieure trop avancée par rapport à la mâchoire supérieure (prognathie inférieure).
  • La langue s’interpose entre les dents, en avant et/ou sur les cotés, en permanence, ou se place tout le temps dans les trous laissés par une dent de lait tombée. L'action continuelle de la langue va empêcher l’occlusion correcte des dents, inhiber leur croissance et créer des béances.
  • Le dôme de la langue à l’arrière appuie vers le haut. Cette situation se rencontre généralement quand une personne est en position allongée sur le dos, où la langue peu tonique va tendre vers l’arrière. Dans d’autre cas, cette situation est liée à une position anormale de la langue qui va chercher un point d’appui à l’arrière palais. Cette malposition de la langue va approfondir le palais, détendre le voile du palais, réduire les voies respiratoires, et gêner la respiration. Cela peut alors provoquer des ronflements, voire s’aggraver en apnée du sommeil.

  

Suivez-nous sur les réseaux !

  

  

  

Collaboration

Le challenge vous interesse ? Des opportunités sont ouvertes

contactez-nous

Formation

Tongue Lab travaille avec des organisations de formation pour les praticiens.

contactez-nous

Partenaires

Tongue Lab recherche des partenaires industriels et commerciaux.

contactez-nous

Investisseurs

Investir dans le sommeil, gagner en santé dès cette nuit !

contactez-nous

Médias

Découvrez l'approche innovante de Tongue Laboratory.

contactez-nous